"50 % de nucléaire en 2025, est-ce possible ?"

Vincent Grimault
Alternatives Economiques n° 374 - décembre 2017

Compte tenu du retard pris, l'échéance de 2025 était quasiment impossible à tenir. L'enjeu est maintenant de définir une date la plus proche possible.

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'était montré clair : "Ce n'est pas bon d'avoir 75 % de notre énergie qui vient du nucléaire.
Je garderai le cadre de la loi de transition énergétique.
Je maintiens donc le cap des 50 %.
Mais le 7 novembre dernier, le ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot, a annoncé que la date initialement fixée pour atteindre cet objectif était repoussée.
A 2030 ou 2035 au plus tard.
La loi de transition énergétique, votée en 2015, prévoyait en effet que la part du nucléaire dans la production électrique française tombe à 50 % en 2025 (contre 72 % actuellement).

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"50 % de nucléaire en 2025, est-ce possible ?" ( n°374 )