"L'économie sociale et solidaire peut-elle être une alternative complète au capitalisme ?"

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 370 - juillet 2017

A côté de l'Etat et des entreprises classiques, l'ESS dispose de nombreux atouts. Pour autant, sa généralisation ne semble ni possible ni souhaitable.

Avant de répondre à cette question, il faut d'abord préciser ce qu'est l'économie sociale et solidaire (ESS).
C'est un secteur de l'économie qui regroupe des structures aux statuts divers : les associations, les coopératives (comme Alternatives Economiques) ou encore les mutuelles.
Elles ont en commun de ne pas avoir le profit comme but principal et d'être dotées d'une gouvernance démocratique.
Ce secteur économique pèse lourd : il emploie actuellement 10,5 % des salariés français et ses structures rassemblent 7 % des entreprises hexagonales.
L'économie sociale et solidaire est née au XIXe siècle pour pallier le manque de solidarité qui prévalait à l'époque.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"L'économie sociale et solidaire peut-elle être une alternative complète au capitalisme ?" ( n°370 )