"Le départ du Royaume-Uni laissera un trou de 12 milliards d'euros"

Entretien avec Eulalia Rubio, chercheuse senior à l'Institut Jacques Delors
Propos recueillis par Yann Mens
Alternatives Economiques n° 379 - mai 2018

L'Union européenne prépare son prochain cadre budgétaire pluriannuel. Un exercice compliqué par le Brexit et les nouvelles ambitions des Etats membres.

Comment les dépenses de l'Union européenne pourraient-elles évoluer dans le prochain cadre pluriannuel (2021-2027), dont les préparatifs commencent ?
Le budget de l'UE s'élève à 160 milliards d'euros par an actuellement, soit l'équivalent de 1 % du produit intérieur brut (PIB) de l'ensemble des Etats membres.
Dans le cadre financier actuel (2014-2020), les principaux postes de dépenses sont la politique agricole commune (PAC, 39 % du budget) et la politique régionale (34 %), destinée à corriger les déséquilibres entre territoires au sein de l'Union.
Les autres volets (recherche, éducation, infrastructures de transport et d'énergie, justice, action extérieure…) pèsent bien moins.
Quant au coût de fonctionnement des institutions, il représente 6 % des dépenses.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"Le départ du Royaume-Uni laissera un trou de 12 milliards d'euros" ( n°379 )