"Les bobos, une catégorie fourre-tout"

Entretien avec Anaïs Collet*, maîtresse de conférences en sociologie à l'université de Strasbourg
Propos recueillis par Xavier Molénat
Alternatives Economiques n° 379 - mai 2018

Sous ses airs moqueurs, le terme "bobo" alimente une vision réactionnaire de la société et contribue à brouiller les rapports entre classes sociales.

D'où vient le terme "bobo" ?
Il apparaît pour la première fois dans le livre de l'éditorialiste américain David Brooks, Bobos in paradise, paru en 2000.
Ce livre se présente comme une description gentiment moqueuse d'une nouvelle élite qui serait issue de la fusion de deux groupes antagoniques : d'un côté, la bourgeoisie d'affaires protestante, de l'autre, la bourgeoisie "libérale" au sens américain, c'est-à-dire progressiste, qui, dans les années 1960, s'était engagée en faveur des droits des minorités contre l'impérialisme américain et le moralisme religieux.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"Les bobos, une catégorie fourre-tout" ( n°379 )