"Un bouleversement comportemental et culturel"

Entretien avec Patrick Viveret*, philosophe
Propos recueillis par Catherine André
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

Patrick Viveret, alors étudiant en philosophie à Nanterre, a participé aux événements de 1968.
Le philosophe et essayiste, qui fut l'un des animateurs du courant autogestionnaire dans les années 1970 et qui continue d'être actif dans les mouvements altermondialistes, pointe l'absence de langage propre à Mai 68 pour exprimer les revendications du mouvement.
Quel rôle avez-vous joué en mai 68 ?
Le 22 mars 1968, j'avais 20 ans, j'étais étudiant en philosophie à Nanterre et je résidais à la cité universitaire.
Les premières motivations de ce que l'on a appelé ensuite le Mouvement du 22 mars portaient sur une question qui n'était pas directement politique mais sociétale : la discrimination entre l'accès au bâtiment de la cité universitaire réservé aux hommes et à celui des jeunes femmes.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"Un bouleversement comportemental et culturel" ( n°378 )