1954 : Diên Biên Phu, la chute d'un empire

Yann Mens
Alternatives Internationales n° 014 - mai 2004

Piégée dans son camp retranché, l'armée française tombe le 7 mai 1954 sous le feu des Vietnamiens. Hô Chi Minh a obtenu la victoire qu'il attendait pour négocier en position de force le retrait de la puissance coloniale.

Le 20 novembre 1953, des vagues de parachutistes français sautent sur un village perdu au milieu de la jungle vietnamienne, à quelques kilomètres de la frontière du Laos.
Une fois au sol, les hommes du génie remettent en état la piste d'aviation que les Japonais ont tracée en 1945 à Diên Biên Phu.
Une noria d'avions apporte les matériaux qui permettront de bâtir un camp retranché dans cette cuvette de 20 kilomètres de long et 8 de large entourée de collines.
C'est le général Navarre, commandant en chef des troupes françaises en Indochine, qui a décidé de créer ce bunker à 270 kilomètres de Hanoï, capitale du Tonkin et bastion de la France au nord du Vietnam.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/1954 : Diên Biên Phu, la chute d'un empire ( n°014 )