1975 : les capitaines d'avril libèrent le Portugal

Daniel Matias
Alternatives Internationales n° 013 - mars 2004

Ils voulaient en finir avec une guerre coloniale sans issue, ils feront tomber la dictature.Sans effusion de sang. Dans la nuit du 25 avril 1974,le mouvement des jeunes officiers met le pays sur la voie de la démocratie.

Grândola, ville brune / Terre de fraternité / C'est le peuple qui gouverne.
Le 25 avril 1974, à 0 h 20, une chanson libertaire est diffusée sur les ondes portugaises.
C'est le signal.
Les chars du Movimento das Forças Armadas (MFA), un groupe clandestin formé par quelques capitaines, prennent le contrôle de l'aéroport, puis pénètrent dans Lisbonne.
A 9 h 20, une frégate reçoit l'ordre de pilonner ces forces rebelles.
Mais les marins refusent de bombarder leurs camarades.
La population descend dans la rue.
En fin de matinée, les oeillets fleurissent au bout des fusils des insurgés.
Les principales forces fidèles au régime se rendent.
Les habitants se massent devant un immeuble du centre-ville.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/1975 : les capitaines d'avril libèrent le Portugal ( n°013 )