Retour au dictionnaire



Zinzin

Abréviation euphonique tirée du terme «les-investisseurs-institutionnels» (faire la liaison), utilisé pour désigner les organismes gérant de grosses masses d'argent pour le compte d'autrui: sociétés d'assurance-vie, Sicav, organismes de retraite par capitalisation (fonds de pension), etc.

 

Commentaire:
Les zinzins ont joué un rôle essentiel pour assurer la croissance et la régularité des marchés financiers, et notamment de la Bourse, en France. En effet, traditionnellement, au moins jusqu'aux premières privatisations, les personnes physiques ou morales qui détenaient des actions ou des obligations étaient relativement peu nombreuses, si bien que le marché était étroit et sensible aux moindres évolutions dans les comportements de vente et d'achat. Pour empêcher qu'il ne soit trop sensible, les zinzins (et plus particulièrement ceux qui, comme la Caisse des dépôts, étaient sous la tutelle du ministère des Finances) avaient reçu pour consigne de se porter acheteurs ou vendeurs sur les marchés en contrepartie des mouvements des autres intervenants. Aujourd'hui, l'internationalisation des marchés financiers, mais aussi l'augmentation du nombre d'intervenants nationaux font que le rôle des zinzins nationaux est devenu moins important, mais l'influence des autres zinzins internationaux (fondsde pension, fonds d'investissement...) s'est accrue au point que leurs exigences en matière de rentabilité sont devenues les normes du marché financier tout entier.



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil