Retour au dictionnaire



Bien public

Bien que souvent utilisé comme synonyme de bien collectif, ce terme désigne en fait une variété particulière de biens collectifs: ceux dont l'usage procure à l'ensemble de la collectivité des avantages bien supérieurs à leur coût. Par exemple, la vaccination ou la lutte contre le sida sont des biens publics, car ils contribuent fortement à l'amélioration sanitaire de la société dans son ensemble. Alors que le bien collectif est défini par des critères techniques (non-rivalité et, pour les biens collectifs purs non-excluabilité), les biens publics sont caractérisés en outre par leurs effets fortement positifs ( économies externes) sur la société dans son ensemble.

 

Commentaire:
On peut citer bien d'autres exemples: l'existence d'une monnaie, l'absence de chômage ou la réduction des émissions de gaz à effet de serre (dans ce dernier cas, il s'agit d'un bien public mondial). Alors que, pour les biens collectifs, le problème résidait dans le consentement à payer (pourquoi payer si d'autres le font?), dans les biens publics, le problème réside dans la différence entre coût (privé ou public) et économie externe. Mais, lorsqu'il s'agit de biens publics mondiaux (le climat, la paix dans le monde...), on retrouve un problème de consentement à payer de chaque pays: pourquoi serait-ce à mon pays de payer pour un bienfait dont bon nombre d'autres pays bénéficieront? C'est pourquoi les deux termes sont souvent estimés similaires.



Date de mise à jour : 22/01/2010


Dictionnaire/Accueil