Retour au dictionnaire



Echange inégal

Thèse avancée dans les années1970 par Arghiri Emmanuel, un économiste grec de langue française: à travers des flux monétaires équilibrés d'échange international, les pays du tiers monde cèdent bien plus d'heures de travail qu'ils n'en reçoivent. De ce fait, ils sont victimes d'une exploitation invisible, d'autant plus pernicieuse que les faibles gains du travail qui en résultent empêchent les pays en question d'amorcer un processus de croissance, faute de demande suffisante.

 

Commentaire:
Cette thèse a connu un étonnant renversement: les très faibles salaires, qui étaient présentés alors comme la raison du blocage de la croissance dans le tiers monde, sont devenus aujourd'hui l'explication la plus souvent avancée des raisons du blocage de la croissance (et de la perte des emplois) dans les pays de vieille industrialisation (voir délocalisation).



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil