Retour au dictionnaire



Economie de l'offre

Analyse économique d'orientation libérale soutenant que la faiblesse de la croissance économique à certaines périodes ou dans certains pays réside dans les freins ou obstacles que rencontrent les acteurs économiques: prélèvements excessifs (cotisations sociales et impôts), salaires insuffisamment soumis à la concurrence du marché, complexité des démarches pour créer une entreprise, régulation excessive des marchés, etc. Pour les partisans de cette thèse, les producteurs sont étranglés par des surcoûts qui empêchent l'initiative privée de produire ses effets dynamiques.

 

Commentaire:
L'économiste le plus médiatique de ce courant de pensée est Arthur Laffer, auteur du fameux aphorisme: trop d'impôt tue l'impôt, et rendu célèbre par sa courbe de Laffer. Proche de Ronald Reagan, dont il a inspiré en partie les thèmes de campagne électorale en 1982, il est à l'origine de la baisse massive des impôts opérée en 1983 par le Président américain. Pour son promoteur, il devait en résulter une forte reprise économique, parce que, moins imposées, les entreprises américaines auraient tendance à faire preuve de davantage de dynamisme.
L'économie de l'offre repose en fait sur la loi de Say, qui postule que toute offre engendre sa propre demande et que stimuler la première est beaucoup plus efficace que stimuler la seconde, puisqu'une demande accrue peut très bien trouver à se satisfaire par un surplus d'importations ou déclencher une inflation, ce qui, dans les deux cas, n'engendre aucune activité supplémentaire dans le pays.



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil