Retour au dictionnaire



Economie planifiée

Par opposition à l' économie de marché, l'économie planifiée est caractérisée par des décisions coordonnées, l'autorité centrale fixant à chaque unité de production un programme plus ou moins détaillé qu'elle a pour mission de réaliser. La planificationne correspond à une économie planifiée que lorsqu'elle est à la fois impérative (par opposition à une planification indicative, visant la coordination volontaire des acteurs et non leur obéissance) et générale (par opposition à une planification sectorielle ou d'entreprise).

 

Commentaire:
L'économie planifiée comprend des unités de production, mais pas des entreprises. Ces dernières, en effet, prennent des risques, anticipent une demande dont elles ne sont jamais certaines qu'elle sera au rendez-vous. Ce qui entraîne parfois des gaspillages évidents, lorsqu'il se révèle, par exemple, que tel produit n'a pas de succès sur le marché, ou que tel autre est surabondant au regard de la demande. Rien de tel dans une économie planifiée: les unités de production ne prennent pas de risque, elles se bornent à exécuter –avec une latitude d'action parfois assez large– des consignes qui leur sont données. Elles ne sont donc pas responsables des échecs éventuels de la planification. Il y a socialisation des risques (la société tout entière les supporte), donc socialisation des profits. La dynamique de la société planifiée émane de son centre, non de ses parties. C'est peut-être ce qui en a fait la lourdeur, et qui a provoqué sa disparition.



Date de mise à jour : 22/01/2010


Dictionnaire/Accueil