Retour au dictionnaire



Effet de levier

Si une entreprise peut emprunter des capitaux à 5% et, grâce à ce financement, accroître son activité dans des domaines où elle réalise 8% de rentabilité, il y a effet de levier. Ce dernier désigne donc la différence positive qui peut exister entre le résultat de son activité et le coût des capitaux qui lui permettent de financer cette activité.

 

Commentaire:
Le problème de l'effet de levier est que, si l'on connaît avec certitude le coût des emprunts effectués, on ne connaît jamais avec autant de certitudes la rentabilité des activités que l'on va pouvoir financer avec ces emprunts (ou la rentabilité des sociétés qu'on va racheter). S'il est donc facile de mettre en évidence un effet de levier après coup, le calcul a priori est beaucoup plus incertain. C'est ce qui explique que les entreprises, malgré un avantage parfois évident à emprunter, ne s'y risquent pas toujours. En outre, l'endettement s'effectue en général à taux fixe: si le marché se retourne et que les bénéfices attendus ne sont pas au rendez-vous, le coût de l'emprunt, lui, y est, et l'effet de levier précipite alors les entreprises endettées dans la crise. C'est essentiellement par effet de levier que les banques d'investissementfinancent leurs opérations de rachat d'entreprises qu'elles restructurent.



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil