Retour au dictionnaire



Elasticité

Variation relative d'une grandeur en réponse à une variation relative d'une variable qui l'influence. Lorsque l'élasticité est faible ou nulle, on parle d'inélasticité. Voir demande.

 

L'élasticité la plus souvent mesurée et utilisée est celle de l'offre ou de la demande en réponse à la variation du prix de ce bien. L'enjeu est de savoir, par exemple, si une diminution du prix d'un bien, qui pourrait résulter d'une politique de prix d'une entreprise ou d'une évolution de la fiscalité, va entraîner ou pas une forte hausse des ventes. L'élasticité - revenu de la demande est également importante. L'élasticité - prix se calcule toujours de manière relative : ce qui compte est l'évolution du prix relatif, c'est-à-dire la hausse ou la baisse du prix du bien par comparaison avec l'évolution du niveau général des prix. L'élasticité est le rapport entre deux taux de variation. La mesurer suppose un nombre d'observations suffisant. Mais il faut l'utiliser avec précaution, car il est difficile de déduire de petites variations ce qui se passerait en cas de variations extrêmes. D'autre part, les élasticités de court et de long terme sont très différentes. Par exemple, l'élasticité - prix de la demande de pétrole est faible à court terme, car les acheteurs ont du mal à s'adapter, mais plus élevée au bout de quelques années, lorsque des adaptations techniques (économies d'énergie, utilisation de nouvelles sources d'énergie) ont eu le temps de produire leurs effets.


Date de mise à jour : 22/01/2010


Dictionnaire/Accueil