Retour au dictionnaire



Epargne forcée

Terme forgé pour désigner le fait que la hausse des prix (inflation) provoque forcément une baisse du pouvoir d'achat des consommateurs, donc réduit leur demande, exactement comme le ferait un comportement d'épargne.

 

Commentaire:
Pour financer la guerre de 1914-1918, les gouvernements belligérants ont largement recouru à l'épargne forcée: les emprunts de l'Etat à la Banque de France se traduisaient par de la création de monnaie, laquelle permettait de payer les dépenses de guerre, mais au prix d'une inflation. Ce que les ménages n'ont pas voulu payer par des surplus d'impôts, ils l'ont payé par la hausse des prix...



Date de mise à jour : 22/01/2010


Dictionnaire/Accueil