Retour au dictionnaire



Illusion monétaire

Terme utilisé par Keynes pour désigner le fait que, souvent, les agents économiques (les salariés surtout) ne s'aperçoivent qu'avec retard que le pouvoir d'achat de leur revenu diminue lorsque les prix augmentent sans que leur revenu change, ou qu'ils augmentent plus vite que leur revenu.

 

Commentaire:
Ecrivant à une période (les années1930) où l'inflation était un phénomène plutôt exceptionnel, l'analyse de Keynes n'était pas fausse. Elle le serait en partie au moins aujourd'hui, puisque de nombreuses années de hausse des prix ont rendu la plupart des agents sensibles à ce phénomène. Néanmoins, on peut encore parler d'illusion monétaire, en ce sens que, lorsque les gens sont habitués à un certain rythme d'inflation, ils ne se rendent pas forcément compte immédiatement de l'accélération de ce rythme. A la thèse keynésienne de l'illusion monétaire s'oppose l'analyse des «nouveaux classiques» qui, par le biais des anticipations rationnelles(voir ce terme), estiment que les agents utilisent à tout moment toute l'information dont ils disposent, donc qu'ils ne sont pas dupes une seule minute de l'accélération éventuelle de l'inflation.



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil