Retour au dictionnaire



Immigration

Désigne le fait de venir résider dans un pays différent de son pays d'origine.

 

Commentaire:
Le terme immigration ne s'applique qu'aux étrangers: par exemple, un Français né en Algérie et arrivant pour la première fois en France métropolitaine n'est pas pour autant un immigré. Toutefois, tous les immigrés ne sont pas étrangers: certains ont pu obtenir la nationalité française depuis la date de leur immigration. C'est d'ailleurs le plus souvent de cette manière qu'a fonctionné l'immigration dans les pays européens ou aux Etats-Unis: elle se fait sans espoir de retour au pays d'origine, et cette rupture se manifeste par l'acquisition de la nationalité du pays d'accueil. Il convient de souligner que tous les étrangers ne sont pas immigrés: certains sont nés dans le pays même et n'ont pas pu, ou pas voulu, obtenir la nationalité du pays d'accueil.
Le communautarisme, c'est-à-dire le fait qu'une population immigrée de même origine se regroupe pour sauvegarder ses coutumes et ses valeurs, retarde souvent l'intégration, c'est-à-dire l'acquisition des habitudes culturelles et linguistiques de la population d'accueil par la population immigrée (on parle aussi d' acculturationpour désigner cette acquisition). Ainsi, les Etats-Unis ont été longtemps à la fois le pays du melting pot (mélange de populations d'origines très variées, se fondant dans une nationalité nouvelle) et celui des minorités culturelles (le quartier chinois, le quartier chicano, etc.) demeurant vivaces en raison du regroupement communautaire.



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil