Retour au dictionnaire



Intégration

Au sens économique, désigne le fait qu'une société fasse partie d'un groupe dont d'autres filiales achètent l'essentiel de sa production, ou recourent à ses services. Par extension, le terme est parfois utilisé pour désigner la complémentarité commerciale qui se crée au sein d'une zone économique (par exemple l'Union européenne), les débouchés des entreprises étant majoritairement composés d'achats effectués par d'autres entreprises de la même zone, créant ainsi des interdépendances. Peut désigner aussi le fait que, à l'intérieur d'une même entreprise, des fonctions jusqu'alors confiées à l'extérieur, sont effectuées en interne: par exemple, une société peut intégrer la fonction transport, jusqu'alors sous-traitée. Le terme d'intégration fiscale désigne une règle fiscale permettant à une société mère qui déteint au moins 95% du capital d'une ou plusieurs filiales d'intégrer les résultats de celles-ci dans le sien propre, l'impôt pour le groupe étant alors calculé sur ce résultat, ce qui est intéressant lorsqu'une des filiales a fait des pertes. Au sens sociologique du terme, désigne le fait que des populations d'origine étrangère abandonnent peu à peu la culture et les comportements de leur pays d'origine (langue, habitudes sociales, fêtes, endogamie...) au profit de la culture du pays d'accueil.

 

Commentaire:
Les grands groupes pétroliers sont intégrés du puits à la pompe: l'ensemble de leurs activités (exploration, extraction, transport, raffinage, distribution), bien que confiées à des sociétés juridiquement distinctes, sont effectuées par des sociétés contrôlées par la tête de groupe. On précise parfois, pour désigner ce type d'intégration, qu'il s'agit d'une intégration verticale, signifiant par là que ce sont des sociétés du même groupe qui sont clientes les unes des autres et qui participent aux différentes étapes de l'élaboration du produit final.
Au sein d'une entreprise, l'intégration s'oppose à la sous-traitance: l'entreprise fait elle-même, au lieu de faire faire. On utilise également parfois le terme internalisation par opposition à externalisation, mais ces deux termes peuvent prêter à confusion, dans la mesure où ils évoquent également les phénomènes d' effets externes.
L'intégration économique désigne le fait qu'un sous-traitant est tellement dépendant de son donneur d'ordre, qu'il en devient totalement dépendant, bien qu'il soit juridiquement distinct. L'intégration financière désigne les liens financiers qui peuvent exister au sein d'un ensemble de sociétés qui dépendent toutes, directement ou indirectement, d'un même actionnaire principal.



Date de mise à jour : 22/01/2010


Dictionnaire/Accueil