Retour au dictionnaire



Investissement

Toute dépense ou acquisition dont la finalité consiste à augmenter ou améliorer de façon durable la capacité de production ou l'efficacité d'une entreprise, d'une administration ou d'un pays. L'investissement peut être productif (lorsque son objet est de parvenir à augmenter la production d'un organisme économique, d'en réduire le coût ou d'en améliorer la qualité), commercial (lorsqu'il s'agit de faire connaître ou distribuer un produit), en recherche-développement (lorsqu'il s'agit de faire naître des innovations ou des inventions), collectif (lorsqu'il s'agit d'infrastructures dont tout le monde est susceptible de bénéficier), public (financé par une collectivité grâce à l'impôt), .... Par extension, on désigne parfois sous le terme d'investissement social des dépenses faites en vue d'améliorer durablement les conditions de vie de tout ou partie d'une population.

 

Commentaire:
Dans le langage économique, l'investissement repose sur un détour de production: on consacre des moyens (en argent, en temps, en énergie) à acquérir quelque chose qui permettra, ultérieurement, d'être plus efficace que si on ne l'avait pas acheté. Il y a donc une anticipation, un pari: on dépense immédiatement pour réduire la dépense (les coûts) dans le futur. Comme pour tout pari, un risque est associé à l'investissement: il n'est jamais certain que l'acquisition se révélera aussi efficace qu'espéré, il n'est même pas certain que la production pour laquelle on investit trouvera preneur.
Un investissement couvre une catégorie de dépenses plus large que la seule acquisition de biens d'équipement: certains investissements, en effet, consistent en dépenses de formation du personnel (constitution de capital humain), en dépenses de recherche-développement destinées à améliorer les produits existants, à leur trouver de nouvelles fonctionnalités ou à mettre au point de nouveaux produits, en dépenses de publicité enfin destinées à faire mieux connaître une marque, ou à en imposer une nouvelle. Toutes ces dépenses sont considérées par les économistes comme des investissements immatériels, car elles ont pour finalité d'augmenter les capacités de production en élargissant la demande qui s'adresse à l'entreprise, mais leur effet est généralement étalé dans le temps. Un investissement matériel se traduit par une immobilisation en comptabilité: mais ce n'est pas le cas des investissements immatériels, qui ne font pas l'objet d' amortissements, donc qui ne peuvent être considérés comme des immobilisations.
On distingue parfois investissement de capacité et investissement de productivité: le premier terme désigne les dépenses destinées à augmenter durablement les capacités de production, le second à réduire durablement les coûts de production, en agissant sur l'efficacité du processus de production. La distinction est plus théorique que pratique, car la plupart des acquisitions durables portent sur des matériels qui améliorent à la fois la capacité de production et l'efficacité du travail. Par exemple, un nouvel ordinateur est à la fois plus puissant et plus fiable que celui qu'il remplace.
On appelle investissements de portefeuille les acquisitions de titres par opposition aux investissements directs qui consistent en dépenses d'acquisition d'actifs matériels ou immatériels. On parle d'investissement socialement responsable (parfois abrégé en ISR) lorsque les titres sélectionnés le sont à partir d'une grille ne retenant pas comme seuls éléments la rentabilité des titres, mais aussi certains aussi critères sociétaux (nature des productions effectuées par la société dont on achète les titres), sociaux (la façon dont est traité le personnel), environnementaux (par exemple les rejets de gaz à effet de serre) ou moraux (par exemple le caractère démocratique du pays dans lequel l'entreprise est implantée). Les banques d'investissement sont des organismes financiers spécialisés dans la prise de contrôle d'entreprises qu'elles restructurent afin de revendre les actions avec plus-value.
L'investissement brut mesure l'ensemble des acquisitions d'actifs matériels ou immatériels effectués dans l'année, l'investissement net mesure les mêmes dépenses diminuées des dotations aux amortissements inscrites en comptabilité durant la même année. Alors que l'investissement brut mesure une dépense, l'investissement net mesure la variation d'un stock.



Date de mise à jour : 22/01/2010




Dictionnaire/Accueil