Accès à l'université : le grand flou

Xavier Molénat
Alternatives Economiques n° 374 - décembre 2017

Le "Plan étudiants", qui vise notamment une meilleure orientation des étudiants, semble cohérent sur le papier, mais il ne dit rien sur les conditions de sa mise en oeuvre.

Rien ne va plus à l'université.
C'est en tout cas le sentiment que donne l'accumulation récente de griefs adressés au premier cycle de l'enseignement supérieur.
Socialement injuste (les élèves des milieux favorisés sont surreprésentés dans les filières les plus cotées), il serait également "cruel" pour les plus faibles (qui y échoueraient massivement), "inefficace" (les bacheliers issus des filières professionnelles et technologiques seraient évincés des filières qu'ils sont supposés privilégier, à savoir les BTS et les IUT) et même "arbitraire", comme l'a montré le très critiqué recours au tirage au sort pour sélectionner les étudiants dans certaines filières en tension.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Accès à l'université : le grand flou ( n°374 )