Agir avec les pauvres pour éradiquer la pauvreté

Entretien avec Claire Hédon, présidente d'ATD Quart Monde
Propos recueillis par Claire Alet
Alternatives Economiques n° 372 - octobre 2017

ATD Quart Monde fête ses 60 ans et les 30 ans de la Journée mondiale du refus de la misère, qui se tient à son initiative le 17 octobre.

ATD Quart Monde travaille en priorité avec les "très pauvres".
Qui sont-ils ?
Au niveau international, le seuil de pauvreté est fixé à 2 euros par jour, mais dans nos pays occidentaux, ce seuil n'a pas de sens.
D'un point de vue monétaire, nous considérons comme "très pauvres" en France des personnes qui vivent avec moins de 640 euros par mois.
On en compte environ 2,3 millions, dont 150 000 à 200 000 sont sans domicile fixe.
Mais la pauvreté n'est pas que monétaire.
C'est aussi le non-accès aux droits fondamentaux : au logement, à l'éducation, à la culture, au travail, à la santé… Nous avons lancé une recherche internationale sur des indicateurs de mesure de la pauvreté qui devrait aboutir en 2020.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Agir avec les pauvres pour éradiquer la pauvreté ( n°372 )