Agriculture : une PAC à réformer

Antoine de Ravignan
Alternatives Economiques n° 372 - octobre 2017

Les tensions dans la profession agricole autour de la répartition des aides européennes sont un révélateur des impasses de la politique agricole commune actuelle.

Un hold-up inacceptable.
Le 27 juillet dernier, la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, a vertement critiqué la décision du ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, de modifier la répartition des aides européennes distribuées aux producteurs français.
Parmi les dossiers chauds qui attendaient sur le bureau du nouveau ministre figurait en effet le problème du financement des aides relevant du "2e pilier" de la politique agricole commune (PAC), qui sert à soutenir l'environnement et le développement rural dans les zones de production défavorisées.
L'enveloppe nécessaire au versement de ces aides avait été sous-estimée par le précédent gouvernement.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Agriculture : une PAC à réformer ( n°372 )