Alfred Marshall, le frère ennemi de Walras

Gilles Dostaler
Alternatives Economiques Poche n° 057 - octobre 2012

Théoricien majeur, Alfred Marshall a fourni la présentation canonique de l'équilibre entre l'offre et la demande, ainsi que de nombreux instruments dont se servent toujours les économistes.

Dans le très beau texte qu'il écrit après le décès d'Alfred Marshall en 1924, John Maynard Keynes, son ancien élève, fait remarquer que le bon économiste est une denrée rare, car cette discipline, en soi beaucoup plus facile que la philosophie ou les sciences pures, exige une combinaison de talents peu souvent réunis chez un seul homme: "Il doit être mathématicien, historien, homme d'Etat, philosophe, à un certain degré.
Il doit comprendre les symboles et s'exprimer avec des mots.
Il doit saisir le particulier en termes généraux et atteindre l'abstrait et le concret dans le même envol de la pensée.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Alfred Marshall, le frère ennemi de Walras ( n°057 )