Cadre, un statut en pleine redéfinition

Justin Delépine
Alternatives Economiques n° 378 - avril 2018

La fusion prochaine des retraites Agirc et Arrco oblige à établir des critères objectifs pour préciser le statut de cadre. Qui n'attire plus autant qu'avant.

C'est l'un des nombreux chantiers sociaux de l'agenda 2018.
La fusion des retraites complémentaires Agirc (pour les cadres) et Arrco (pour l'ensemble des salariés) sera effective à partir du 1er janvier 2019, ce qui signera la fin de la caisse spécifique des cadres et assimilés.
Les discussions sont en cours et, selon la plupart des syndicats, la fusion ne devrait déboucher ni sur une modification des cotisations ni sur une évolution du montant des pensions.
Cependant, ce qui se joue dans la négociation actuelle est la définition de l'encadrement, que les partenaires sociaux vont devoir insérer dans la nouvelle architecture.
Les spécificités de l'encadrement reposent juridiquement sur l'existence d'un système de retraite qui lui est propre.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Cadre, un statut en pleine redéfinition ( n°378 )