Comment la réforme du bac va changer le lycée

Philippe Watrelot, Enseignant en sciences économiques et sociales et chroniqueur sur www.alternatives-economiques.fr
Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

La modernisation du baccalauréat risque de remettre en cause la spécificité du lycée et d'en faire une simple antichambre du supérieur.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait plaidé pour une modernisation du baccalauréat, en réduisant ce monument national (créé en 1808) à "quatre matières obligatoires à l'examen final".
C'est l'universitaire Pierre Mathiot qui a ensuite été chargé par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, de réfléchir à la mise en oeuvre de cette promesse électorale.
Il a remis un rapport le 24 janvier, qui sera suivi d'une consultation des syndicats, avant une présentation de la réforme par le ministre au printemps.
Au fil des auditions, on a déjà vu se dessiner les contours de ce nouveau bac et du lycée qui le précède.
Car la mise en oeuvre de cette réforme aura forcément des conséquences sur l'architecture du lycée.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Comment la réforme du bac va changer le lycée ( n°376 )