Comment la Russie a mis la main sur le Caucase

Charles Urjewicz, historien à l'INALCO (Institut national des langues orientales)
Alternatives Internationales n° 041 - décembre 2008
À lire également
couverture
Russie : une société muselée
couverture
La Russie, un géant malade de lui-même

Au XIXe siècle, la Russie a mené une série de guerres contre les empires perse et ottoman, dans lesquelles le contrôle de la Géorgie et de la Tchétchénie était déterminant.

Sur le papier, c'est un "traité d'amitié".
Mais le document que les représentants de Catherine II, impératrice de Russie, et d'Erakle II, roi de Kartlie et de Kakhétie (Géorgie orientale), signent ce 24 juillet 1783, est en fait un traité de protectorat.
A cette époque, la Russie est engagée dans un véritable processus de conquête.
Il vise non seulement à contrôler les bassins de la mer Noire et de la Caspienne afin de protéger le flanc sud de la Russie, mais aussi à laver l'honneur de l'Orthodoxie en reconquérant Istanbul (anciennement Byzance, puis Constantinople) sur l'Empire ottoman.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Comment la Russie a mis la main sur le Caucase ( n°041 )