Consommation d'énergie : l'Europe régresse

Antoine de Ravignan
Alternatives Economiques n° 377 - mars 2018

En 2008, l'Union européenne s'était engagée, entre autres objectifs climatiques, à avoir réduit de 20 % sa consommation d'énergie finale [1] en 2020, par rapport à l'évolution projetée selon un scénario au fil de l'eau.
De fait, sa consommation d'énergie est sur le déclin depuis 2005, alors que le produit intérieur brut (PIB) des Vingt-Huit n'a cessé de progresser en termes réels (hormis lors de la crise de 2008-2009).
L'objectif européen 2020 a même été atteint dès 2014, mais moins en raison d'efforts volontaires, somme toute modestes, que des effets de la Grande Récession et de l'évolution des cours du pétrole.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Consommation d'énergie : l'Europe régresse ( n°377 )