Corée du nord : des sanctions impuissantes

Yann Mens
Alternatives Economiques n° 372 - octobre 2017

Conscient des limites des sanctions économiques onusiennes et de la position de son voisin chinois, Kim Jong-un ne désarme pas.

La dramaturgie est désormais connue, mais le rythme de la pièce s'accélère depuis quelques mois : la Corée du Nord réalise un tir de missile balistique plus puissant que le précédent, le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit alors en urgence, adopte une nouvelle série de sanctions contre Pyongyang… et peu après, le régime de Kim Jong-un réalise un nouvel essai atomique ou un nouveau tir d'engin à plus longue portée.
Manière pour ce dernier d'affirmer que le dénouement de la pièce est inéluctable et qu'il en est seul maître, tant les conséquences d'une éventuelle action militaire contre le pays (qui s'est retiré du Traité sur la non-prolifération en 2003) pour l'empêcher de se doter de la bombe font trembler le monde.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Corée du nord : des sanctions impuissantes ( n°372 )