Délocaliser puis relocaliser, c'est le bon sens !

Entretien avec Sylvain Orebi, président d'Orientis-Kusmi Tea
Propos recueillis par Sylvain Orebi, président d'Orientis-Kusmi Tea
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

L'histoire industrielle de Kusmi Tea est un concentré des mouvements de départ et de retour des entreprises françaises dans la mondialisation.

Kusmi Tea est le leader français du thé de qualité que l'on appelle premium , par opposition aux thés mass-market que l'on trouve dans la grande distribution.
Bien qu'étant un commerçant, fort de plus de 100 boutiques dans le monde, Kusmi Tea est aussi un industriel, puisqu'il reçoit un produit brut qu'il mélange, aromatise selon des recettes propres et conditionne dans ses ateliers.
Lorsque notre société familiale Orientis rachète l'entreprise en 2003, celle-ci est au bord du dépôt de bilan.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Délocaliser puis relocaliser, c'est le bon sens ! ( n°380 )