Echanges mondiaux : des déséquilibres inquiétants

Sébastien Villemot, Economiste à l'OFCE, département analyse et prévision et Eric Heyer, Economiste à l'OFCE, directeur du département analyse et prévision
Alternatives Economiques n° 377 - mars 2018

L'évolution des balances courantes est révélatrice des fragilités de modèles de croissance trop tournés vers les exportations et pas assez vers la demande intérieure.

Que les déséquilibres des balances courantes se soient considérablement accrus au cours des dernières décennies n'est en soi ni une surprise ni nécessairement inquiétant (voir encadré).
Ceux-ci sont le reflet du développement de la mondialisation du commerce et de la globalisation financière, qui facilitent les échanges et le financement des déficits.
Selon les économistes néolibéraux, ces déséquilibres peuvent même être vertueux s'ils traduisent une meilleure allocation des ressources, autrement dit un financement par les pays développés de la croissance des pays émergents, ces derniers disposant d'opportunités de développement et d'un rendement de l'investissement supérieurs.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Echanges mondiaux : des déséquilibres inquiétants ( n°377 )