Ecole: un système très inégalitaire

Entretien avec François Dubet, sociologue. Directeur de recherche à l'EHESS
et Marie Duru-Bellat, sociologue. Professeure à l'IEP de Paris, chercheuse à l'Observatoire sociologique du changement et à l'Institut de recherche en éducation (Iredu)
Propos recueillis par Thierry Pech
Alternatives Economiques n° 294 - septembre 2010
Pour aller plus loin
À lire également
couverture
Les inégalités en France
couverture
Générations

Culte du diplôme, carte scolaire, enseignement professionnel, formation continue…, François Dubet et Marie Duru-Bellat livrent leurs réflexions sur l'école et des pistes pour parvenir à plus d'égalité.

Vous écrivez dans votre dernier livre (voir "A lire") que les attentes qui se portent aujourd'hui sur l'école sont excessives.
Pourquoi?
François Dubet: On prête à l'école des pouvoirs extraordinaires et multiples.
On attend d'elle qu'elle forge les nations, développe le capital humain, corrige les inégalités, produise une société plus juste, valorise la civilité, la démocratie, la confiance dans les autres… Il n'y a pas de raison de s'opposer à tous ces objectifs, mais cette foi dans l'école est tellement grande qu'elle ne peut être que déçue.
Vous montrez que l'école est rarement le reflet de la société qui l'entoure.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Ecole: un système très inégalitaire ( n°294 )