Edmund Phelps, à la croisée des écoles de macroéconomie

Gilles Dostaler
Alternatives Economiques Poche n° 057 - octobre 2012

Economiste inclassable, Edmund Phelps a principalement étudié les imperfections du marché du travail. Son approche, pluraliste, brise les barrières entre macro et microéconomie.

Edmund Phelps est un économiste difficile à classer, comme en témoignent les articles qui lui ont été consacrés à l'occasion de l'attribution du prix de la Banque de Suède en mémoire d'Alfred Nobel.
Dans un de ses livres (1990), il identifie sept écoles de pensée en macroéconomie sans qu'on puisse le rattacher sans ambiguïté à l'une ou l'autre; il y écrivait d'ailleurs que "le pluralisme est la meilleure voie".
Néolibéral et apôtre du laisser-faire pour les uns, Phelps serait plutôt un interventionniste et un néokeynésien pour les autres.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Edmund Phelps, à la croisée des écoles de macroéconomie ( n°057 )