Égypte : les Frères musulmans préparent leur retour

Denise Ammoun
Alternatives Internationales n° 052 - septembre 2011

Créée en 1928 pour convertir la société à une interprétation rigoriste du Coran, la confrérie a été interdite par Nasser en 1953, puis tolérée par ses successeurs. Elle est aujourd'hui la force politique la mieux organisée d'Egypte.

Les milieux politiques laïcs et libéraux en Egypte en sont convaincus : les Frères musulmans vont se tailler la part du lion aux élections législatives prévues pour cet automne.
Le Parti de la Liberté et de la justice qu'ils ont créé en le 30 avril dernier (lire p.
24) est le plus puissant et le mieux structuré du pays.
Le report du scrutin prévu en septembre à octobre ou novembre, pour permettre aux autres nouveaux partis de s'organiser, n'y changera rien.
Les Frères disposent dans le pays d'un immense réseau religieux et social.
En 1928, Hassan Al-Banna, le fondateur d'Al-Ikhwan Al-Muslimun (les Frères musulmans), n'aurait jamais imaginé sans doute l'ampleur et l'influence que prendrait au fil du temps le mouvement qu'il venait tout juste de créer.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Égypte : les Frères musulmans préparent leur retour ( n°052 )