Elf-Aquitaine, il était une fois la Françafrique

Xavier Harel, chroniqueur à TV5 Monde*
Alternatives Internationales Hors-série n° 011 - juillet 2012

Pour assurer son indépendance énergétique et contrôler le pétrole de ses anciennes colonies, la France, par l'intermédiaire de la société publique Elf-Aquitaine, a mis en place un système politico-financier opaque et lucratif. Aujourd'hui, les acteurs ont changé mais le scénario est toujours le même.

L'Afrique est un terrain de jeu privilégié des grandes multinationales du pétrole.
En effet, les États à la fois dotés de capacités industrielles et riches en or noir - à commencer par les pays du Golfe, la Russie et le Venezuela - défendent les intérêts de leurs propres entreprises et ne veulent pas abandonner l'exploitation de leurs gisements aux firmes privées étrangères.
Ce qui contraint ces dernières à se tourner vers des régions plus accueillantes.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Elf-Aquitaine, il était une fois la Françafrique ( n°011 )