En finir avec le gaspillage alimentaire

Aude Martin
Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

Un cinquième des aliments produits en France est perdu. Faire la chasse au gaspi nécessite d'agir sur l'ensemble de la chaîne, de la fourche à la fourchette.

La lutte contre le gaspillage alimentaire n'est pas vraiment un sujet vedette du Salon de l'agriculture, qui ouvre ses portes à la fin du mois.
Et le combat reste largement à mener : en France, chaque année, 10 millions de tonnes de nourriture, soit un cinquième de la production nationale, finissent ailleurs que dans nos estomacs, selon l'Ademe [1].
C'est l'équivalent de neuf repas par jour pour les 12 % de Français en situation d'insécurité alimentaire", rappelle Antoine Vernier, en charge de ce dossier au sein de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).
Certes, tout n'atterrit pas dans les poubelles.
Le gaspillage alimentaire, tel que l'évalue l'Ademe, comprend tous les aliments consommables par l'homme et non consommés.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/En finir avec le gaspillage alimentaire ( n°376 )