Qui va récupérer le business de la City ?

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 375 - janvier 2018

Plusieurs villes européennes sont prêtes à tout pour attirer les emplois de la finance londonienne. Mais c'est la BCE qui pourrait porter le coup fatal.

La City de Londres va-t-elle perdre son rôle de premier centre financier mondial à cause du Brexit ?
Pour les experts de la finance, elle en sortira assurément affaiblie.
Au profit de qui ?
Plusieurs pays européens déploient le tapis rouge, chacun de leur côté, pour attirer les emplois de la finance.
Paris offre de beaux atouts en même temps que de réels handicaps.
Mais c'est la Banque centrale européenne (BCE) qui pourrait porter le coup le plus rude outre-Manche.
La City est le plus grand marché financier mondial : les opérations en dollars et autres devises y sont très importantes.
Mais aussi celles en euros.
Que ce soit pour gérer les fonds des épargnants, obtenir des devises ou jouer avec des produits financiers spéculatifs, le Royaume-Uni assure un rôle central en Europe.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Qui va récupérer le business de la City ? ( n°375 )