Désaccords sur la croissance

Entretien avec Patrick Artus, économiste en chef de Natixis
et Eric Heyer, directeur du département analyse et prévision de l'OFCE
Propos recueillis par Sandrine Foulon, Christian Chavagneux
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

La croissance française va-t-elle accélérer ou est-elle à la fin d'un cycle ? Est-elle contrainte, et si oui, par quels éléments ? Regards croisés entre Patrick Artus et Eric Heyer.

L'économie française a été moins dynamique au premier trimestre.
Est-ce juste un trou d'air ou déjà la fin de la reprise ?
Eric Heyer : Nous ne sommes pas à la fin du cycle de croissance, loin de là.
La France n'a pas encore atteint le niveau d'activité qui ne permettrait plus au chômage de baisser sans créer des tensions inflationnistes et bloquerait la dynamique de croissance.
L'Hexagone peut encore connaître une croissance de l'ordre de 2 % cette année et pour les deux suivantes.
En dehors de chocs géopolitiques, la seule chose qui l'empêcherait serait la mise en oeuvre d'un policy mix (politique budgétaire et monétaire) très restrictif, mais ce n'est pas le cas ; ou bien une montée prononcée des prix du pétrole, mais la hausse actuelle a peu d'effet.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Désaccords sur la croissance ( n°380 )