"Exit tax" : un nouveau cadeau pour les riches

Guillaume Duval
Alternatives Economiques n° 380 - juin 2018

En supprimant l'exit tax, Emmanuel Macron va créer de l'iniquité et du dumping fiscal.

Le président de la République a annoncé le 1er mai dernier au magazine américain Forbes, spécialisé dans les grandes fortunes, sa volonté de supprimer l'exit tax en 2019.
Celle-ci avait été mise en place en 2012 par le gouvernement de Nicolas Sarkozy pour combattre plus efficacement l'évasion fiscale que pratiquent surtout les très riches, à un moment où la dette publique s'envolait du fait de la crise financière de 2008.
L'exit tax impose aux personnes qui possèdent plus de 800 000 euros de valeurs mobilières et veulent quitter la France pour se domicilier fiscalement dans un autre pays de déclarer les plus-values latentes accumulées sur les titres composant leur patrimoine.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/"Exit tax" : un nouveau cadeau pour les riches ( n°380 )