Joseph Stiglitz, critique de la mondialisation néolibérale.

Gilles Dostaler
Alternatives Economiques Poche n° 057 - octobre 2012
À lire également
couverture
Comprendre les économistes
couverture
L'OMC a-t-elle un avenir ?

Analyste et pourfendeur du fanatisme du marché, Joseph Stiglitz a produit une oeuvre théorique importante. Il a contribué à fonder l'économie de l'information puis la nouvelle économie keynésienne.

Le 2 juillet 2002, Tom Dawson, porte-parole du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé au cours de son point de presse hebdomadaire que le Fonds exigeait des excuses de Joseph Stiglitz pour ses attaques répétées contre l'institution: "Nombre de ses déclarations sont absolument scandaleuses et nombre de ses remarques dans son dernier livre sont aussi scandaleuses, et nous attendons des excuses.
Le livre en question est La grande désillusion, publié par Stiglitz peu après sa démission comme vice-président et économiste en chef de l'institution soeur du FMI, la Banque mondiale.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/Joseph Stiglitz, critique de la mondialisation néolibérale. ( n°057 )