L'Afrique s'endette à nouveau

Aude Martin
Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

L'endettement des Etats d'Afrique subsaharienne repart à la hausse. Ce qui pourrait compliquer leur avancée vers les Objectifs de développement durable.

En janvier 2017, le Mozambique s'est déclaré en défaut de paiement.
Auparavant, son gouvernement avait été contraint, sous la pression du Fonds monétaire international (FMI), de dévoiler l'existence d'une dette cachée de 1,8 milliard d'euros, souscrite par des entreprises parapubliques.
Quelques mois plus tard, en août, c'est la dette de la République du Congo qui a été réévaluée à 120 % du produit intérieur brut (PIB) - au lieu de 77 % - par le même FMI, après de semblables dissimulations.
Cela préfigure-t-il une dégradation générale de la situation d'endettement des Etats d'Afrique subsaharienne ?
C'est la crainte émise en novembre dernier par l'agence de notation américaine Moody's.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/L'Afrique s'endette à nouveau ( n°376 )