L'hôpital public en burn-out

Anne Fairise
Alternatives Economiques n° 377 - mars 2018

Les annonces gouvernementales sur l'hôpital ne répondront pas à l'urgence de la crise profonde que traversent les personnels.

Madame la Ministre, les agents ne veulent plus parce qu'ils ne peuvent plus !
Ils ont peur de commettre l'irréparable.
Faute d'avoir réussi à faire entendre la dégradation de leurs conditions de travail depuis 2013, la CFDT de l'hôpital de Périgueux (Périgord) a écrit l'automne dernier à Agnès Buzyn, ministre de la Santé.
Leurs deux pages serrées reflètent le même ras-le-bol qui s'exprime, partout en France, dans les blocages, les grèves et sur les réseaux sociaux à travers le hashtag #BalanceTonHosto.
Pour autant, le plan hôpital présenté par le gouvernement le 13 février dernier n'apporte aucun remède immédiat.
Les effectifs journaliers ne correspondent pas aux besoins des services.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/L'hôpital public en burn-out ( n°377 )