La barbe bouleverse l'industrie du poil

Mathias Thépot
Alternatives Economiques n° 372 - octobre 2017

Les recharges de lames et les rasoirs jetables ne font plus recette, tandis que les fabricants de tondeuses et autres barbiers sont à la fête.

Il y a des modes qui perdurent plus que d'autres.
Celle de la barbe de trois jours, voire plus, portée désormais par les hommes de tous âges en est la preuve.
Apparue à la fin des années 2000, cette mode très urbaine se pérennise et bouleverse l'industrie du poil.
Ainsi, les ventes des recharges de lames, de rasoirs rechargeables et des rasoirs jetables, dont les leaders connus sont Bic, Wilkinson et Gillette, ont toutes reculé en volume dans l'Hexagone en 2016, selon le cabinet Nielsen.
Ce dernier observe que 21 % des foyers français ont acheté des rasoirs jetables masculins dans l'année, contre 24 % deux ans auparavant.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La barbe bouleverse l'industrie du poil ( n°372 )