La France est-elle suradministrée ?

Laurent Jeanneau
Alternatives Economiques n° 376 - février 2018

L'Hexagone compte plus d'agents publics que nombre de ses voisins européens, mais elle fait aussi moins appel aux sous-traitants privés.

La France n'est pas le paradis pour fonctionnaires que l'on se complaît trop souvent à décrire.
L'emploi public y est relativement important, c'est vrai, mais sans excès, note France Stratégie dans un récent rapport.
En 2015, le taux d'administration hexagonal se situait à 88,5 pour mille, c'est-à-dire que l'on comptait 88,5 fonctionnaires pour 1 000 habitants.
C'est plus qu'au Royaume-Uni (79,4 pour mille) ou qu'en Belgique (75,7 pour mille), mais nettement moins qu'en Suède (138,1 pour mille), qu'au Danemark (143,5 pour mille) ou qu'en Norvège (158,8 pour mille).
Et ce taux a sensiblement diminué depuis vingt ans (94,1 pour mille en 1995).
S'en tenir au seul niveau d'emploi dans les administrations publiques peut néanmoins être trompeur.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La France est-elle suradministrée ? ( n°376 )