La loi de population (ou loi de Malthus)


Alternatives Economiques Poche n° 031 - novembre 2007

Robert Thomas Malthus, lorsqu'il a publié en 1798 la première édition (anonyme, contrairement aux éditions suivantes) du livre qui devait le rendre célèbre, avait utilisé non pas le terme de loi, mais celui de principe.
Il figurait dans le titre: Essai sur le principe de population en tant qu'il influe sur le progrès futur de la société avec des remarques sur les théories de M.
Godwin, de M.
Condorcet et d'autres auteurs (ouf).
Ce sont ses successeurs qui l'ont requalifiée en loi, et ceci précisément au moment où elle commençait à battre de l'aile.
Le principe était simple: en régime naturel, la natalité est telle que le nombre des êtres humains tend à progresser de façon plus rapide que la quantité de nourriture.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La loi de population (ou loi de Malthus) ( n°031 )