La loi des coûts comparatifs (ou loi des avantages comparatifs)


Alternatives Economiques Poche n° 031 - novembre 2007

Il aurait été dommage que Mozart, qui était, paraît-il, fort bon cuisinier, passe son temps à faire la cuisine, alors qu'il composait une merveilleuse musique.
Il n'aurait en effet dépassé ses concurrents cuisiniers que d'une courte tête, même s'il avait été (ce qui n'était pas le cas) le meilleur cuisinier du monde, alors qu'en matière de musique personne ne lui arrivait à la cheville.
Et Salieri, quoique moins bon cuisinier que Mozart, aurait pu alors se spécialiser dans la cuisine, car, au total, la supériorité musicale de Mozart aurait plus que compensé la moindre qualité de Salieri en cuisine.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La loi des coûts comparatifs (ou loi des avantages comparatifs) ( n°031 )