La loi des rendements décroissants


Alternatives Economiques Poche n° 031 - novembre 2007

C'est Ricardo - encore lui!
Quand la population augmente, il faut mettre en cultures de nouvelles terres pour la nourrir, disait-il.
Lesquelles sont moins productives que les anciennes, car les paysans ont évidemment préféré commencer par mettre en culture les meilleures terres, celles qui leur donnent le moins de travail.
Petite cause, grands effets.
Car, s'il faut deux heures de travail pour produire le kg de blé supplémentaire que la population réclame, alors qu'il en fallait une heure pour les autres, le prix du blé dans son ensemble va augmenter, car il n'est pas envisageable de vendre un kilogramme de blé à un prix différent de celui de son frère jumeau, sous prétexte qu'il a coûté plus cher à produire.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La loi des rendements décroissants ( n°031 )