La mondialisation financière, facteur de développement ou de perturbation ?


Alternatives Economiques Poche n° 031 - novembre 2007

La mondialisation a changé la donne aussi - on devrait dire surtout - dans le domaine financier.
Le contrôle des changes et l'ensemble des restrictions à la libre circulation et à la libre convertibilité des capitaux ont été levés dans tous les pays industrialisés ou presque et dans nombre de pays en développement.
Même lorsque le contrôle des changes demeure, en Chine par exemple, l'importance de l'épargne nationale pousse à la constitution de fonds de placement (dits "souverains", car propriété de l'Etat) qui prennent des participations dans le capital d'entreprises dynamiques situées dans le monde entier.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La mondialisation financière, facteur de développement ou de perturbation ? ( n°031 )