La mondialisation menace-t-elle d'anéantir l'industrie française ?


Alternatives Economiques Poche n° 031 - novembre 2007

La mondialisation poursuit et accentue le mouvement d'intensification des échanges internationaux de marchandises (biens et services) commencé depuis deux siècles.
Mais, en même temps, elle introduit une nouveauté essentielle.
Alors que l'échange international reposait largement sur une spécialisation - aux uns les matières premières, aux autres les produits manufacturés, ou à la France les parfums et le champagne, à l'Allemagne les machines-outils -, selon un schéma très conforme à la loi des coûts comparatifs de Ricardo, la mondialisation repose sur une intégration mondiale à la fois des produits et des marchés.
Le premier vendeur mondial d'ordinateurs (Dell) n'en fabrique pas un seul, et le premier producteur mondial de chaussures (Nike) n'en fabrique pas une paire.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La mondialisation menace-t-elle d'anéantir l'industrie française ? ( n°031 )