La pauvreté en héritage

Denis Clerc
Alternatives Economiques n° 375 - janvier 2018

La pauvreté se transmet largement des parents aux enfants devenus adultes, notamment par le biais de l'échec scolaire puis du marché du travail.

Eviter que les enfants ne tombent dans la pauvreté et que les enfants pauvres d'aujourd'hui ne deviennent les pauvres de demain : c'est l'objectif que s'est fixé le gouvernement, en lançant début décembre une concertation pour redéfinir la stratégie de lutte contre la pauvreté.
De fait, la plupart du temps, naître dans une famille pauvre implique par la suite de grandir dans une famille pauvre.
Sortir de la pauvreté est relativement assez peu fréquent [1].
Les 2,8 millions de jeunes mineurs ou d'enfants vivant dans des familles pauvres se trouvent majoritairement (51 %) dans des familles où au moins un adulte travaille.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La pauvreté en héritage ( n°375 )