La Renault Kwid, une leçon d'innovation fractale

Marc Mousli
Alternatives Economiques n° 379 - mai 2018

Conçu pour répondre aux besoins identifiés des automobilistes indiens, le mini-crossover de Renault a nécessité une déclinaison d'innovations à tous les niveaux.

Lorsque Carlos Ghosn quittera la direction générale de Renault, en juin 2022, il laissera une entreprise dont la puissance et la taille ne doivent rien aux objectifs qu'il lui avait assignés lorsqu'il en a pris la tête en 2005.
Il rêvait de "haut de gamme", il est devenu le champion du low cost.
Un low cost sur lequel la plupart des ingénieurs du groupe ont travaillé sans enthousiasme.
On les a vus successivement persuadés de l'échec de la Twingo, incrédules face à la Logan, résignés à l'idée de la Kwid, ce mini-crossover destiné d'abord aux pays en développement.
Pour réaliser chacun de ces trois modèles atypiques, il a fallu une petite équipe emmenée par un directeur de projet au caractère bien trempé et pouvant compter sur l'appui sans faille du PDG.

graphique
Accès réservé
  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, et abonné à Alternatives Economiques :
    > Je m'identifie pour accéder gratuitement à cet article.

  • Je suis abonné à une des publications d'Alternatives Economiques, mais pas lycéen, étudiant ou enseignant :
    > Je peux consulter les articles de la publication à laquelle je suis abonné en m'identifiant sur le site En revanche, je ne peux pas accéder aux contenus de ce site réservé aux lycéens, étudiants et enseignants.

  • Je suis lycéen, étudiant ou enseignant, mais pas abonné à Alternatives Economiques :
    > pour accéder à ce site, je m'abonne à Alternatives Economiques.

Articles/La Renault Kwid, une leçon d'innovation fractale ( n°379 )